HISTORIQUE

Galerie des créations passées

compagnie coati COATIMUNDI a été fondée au Mexique en 1972
par Jean-Claude Leportier et Catherine Krémer.

    Le duo Leportier/Kremer fonctionne depuis 1970. Après avoir étudié et pratiqué les arts plastiques en France et au Mexique, ils abordent le jeu d’acteur, le Tai-chi-chuan et la danse. La découverte de la marionnette au travers de la tradition sicilienne, du Bread and puppet theatre (de Peter Schuman) et du Bunraku japonais influence ensuite leur langage d’une façon décisive. C’est très naturellement qu’ils développent au croisement des chemins un théâtre de « Gestes et d’Objets » où la marionnette tient toujours une place importante.

    Chacun de leurs spectacles est une exploration dans l’espace libre qui s’étend entre la danse, la musique, le théâtre, les arts plastiques, le cinéma muet, la bande dessinée, l’humour et la mécanique.
Depuis l’année 2000 ils ont intégré le texte à leur « théâtre d’images », souvent produit en co-écriture avec un auteur et se posent la question d’une écriture et d’une dramaturgie moderne pour la marionnette en dehors des modes.

    Au long de 45 années d’expérience professionnelle (dont 10 au Mexique) et de 25 créations, ils ont tracé un chemin particulier qui les a fait connaître nationalement et internationalement. La Compagnie a présenté ses spectacles dans divers pays : Mexique, Brésil, Argentine, USA, Canada, Japon, Corée, Finlande, Suède, Norvège, Danemark, Pays-Bas, Belgique, Allemagne, Italie, Espagne, Suisse, Hongrie, Irlande, Grèce, Mali, Kenya, etc.

    Bien qu’ils aient réalisé la majorité de leurs productions à quatre mains Jean Claude et Catherine ont chacun leur domaine et leurs préférences, une polarité qui a donné sa dynamique au style Coatimundi. Cette différence se retrouve dans leur façon d’aborder l’enseignement qu’ils ont choisi individuelle et complémentaire.

La compagnie a organisée de 2007 à 2014, le Festival de théâtre de marionnettes à Châteaurenard (Bouches du Rhône), ville où ils ont pris leurs quartiers, à deux pas d’Avignon.