Réalisation d’une marionnette en matériau textile

Animé par Catherine Krémer

Technique de construction d’une« marionnette sur table » à manipulation directe mi souple mi articulée (squelette des jambes fait de bois et sangles) ayant au maximum 70 cm de hauteur.

Présentation : 

Une marionnette est construite pour répondre au besoin d’une manipulation.

En conséquence il faut considérer : équilibre, répartition des poids, verticalité, hauteur du regard, forme et position des contrôles.

Les matériaux utilisés, comme tout matériau, résistent à la mise en forme. On doit donc négocier, trouver des combines, des trucs, des astuces pour donner de la nervosité à une forme rembourrée qui tend naturellement vers la rondeur.

Le résultat en vaut la peine car ces marionnettes mi souples mi articulées ont une plasticité similaire à celle d’un corps vivant. La souplesse de leur corps permet de donner une respiration aux personnages, de leur faire jouer des effets de tassement ou d’étirements qui augmentent leurs capacités expressives et leur donne un vaste registre de jeu dans le domaine des émotions. Elles sont aussi très légères.

Objectifs pédagogiques :

Concevoir et réaliser une marionnette « sur table » en matériau textile.

Pré-requis :

Ce stage s’adresse à toute personne ayant une habileté manuelle et un intérêt pour les marionnettes. Il n’est pas nécessaire de savoir faire un ourlet, ni de broder un mouchoir. Ce stage peut être une première expérience de couture à l’aiguille.

Durée :

10 journées (70 heures)
Du 20 au 30 avril 2019 (avec repos le 25 avril) à Châteaurenard

Déroulement :

Nous travaillerons avec du tissu jersey coton garni de fibres synthétiques que nous formerons en volume.
Pour ce faire, nous passerons par les étapes suivantes :

  • Exercices de couture invisibles sur volume
  • Confrontation aujersey de coton qui se déforme, s’étire avec facilité, répond à la tension du rembourrage.
  • Prise de conscience de ce que doivent être les qualités plastiques d’un volume dans l’espace (face et profil)
  • Analyser les spécificités de l’objet marionnette : les proportions ,le volume , la face, les profils, le poids, le regard, la verticalité.
  • Patronage des formes à partir d’un dessin
  • Réalisation des éléments structurels : articulation des jambes, des hanches, du port de la tête.
  • Modelage « à l’aiguille »  du visage, du corps et des membres (insertion des articulations des jambes).
  • Assemblage.
  • Adéquation de l’objet marionnette à la manipulation en lui adaptant un ou plusieurs « contrôles »
  • habillage.

Méthode et moyens :

Ce module se déroulera en présentiel dans l’atelier de Catherine Krémer.
Cet atelier est équipé de machines ( à coudre, perceuse à colonne et à main, scie à chantourner), d’un équipement pour la couture, de plans de travail et de sièges.
Les matériaux seront fournis
Il sera demandé aux participants d’apporter leurs outils à main (ciseaux mètre ruban, crayons, règle graduée, etc)

Modalités d’évaluation :

Des retours seront fait par le formateur sur chaque exercice proposé. Au final une évaluation sera faite des acquis du participant sur l’ensemble du module et sur la réalisation de la marionnette.

Retour au menu stages professionnels